04 octobre 2013

Adapter son SIRH à son organisation

La description d'une organisation française est encore marquée l'opposition entre la centralisation et la décentralisation.

L'opposition de ces 2 termes pour décrire une organisation (publique ou privée) sera peut-être utile pour se faire comprendre mais sera certainement très insuffisante pour décrire la réalité et les enjeux organisationnelles. De plus cette opposition peut cristaliser une situation que l'on souhaite au contraire derigidifier.

La question de l'organisation doit être vu comme l'ensemble des adaptations visant à l'optimisation du travail en commun en vue d'augmenter la satisfaction individuelle ou organisation de la coopération. Outre la centralisation ou décentralisation il s'agit de la segmentation, la sectorisation des équipes, organisation de la polyvalence ou de l'expertise, etc... Chaque société va avoir sa propre organisation et son propre language.

Comprendre l'organisation nécessite pour le consultant une phase d'immersion et de compréhension des enjeux de cette organisation.

Les dirigeants d'entreprise ont la responsabilité stratégique de définir l'organisation et les responsables SIRH sont aujourd'hui en première ligne pour adapter le SIRH. A l'heure de la dématérialisation des process, leurs modélisations redevient l'un des principals atouts de développement d'une entreprise.

Il s'avère fréquemment que des erreurs de conception, des rigidités techniques bloquent cette osmose entre le SI et l'organisation. Dans le domaine du SIRH, j'ai rencontré fréquemment ces problèmes.

Peut-être moins stratégique que pour la relation clientèle ou les autres flux financiers, adapter son SIRH à son organisation est pourtant le critère clé du projet à très forte valeur ajoutée.

- Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Adapter son SIRH à son organisation

Nouveau commentaire