22 janvier 2016

RSE et performance

Sur twitter j’ai eu un petit échange avec les auteurs du rapport sur Responsabilité sociale des entreprises et compétitivité proposé par France Stratégie. Ce billet a pour objet de préciser mon point de vue.

France Stratégie annonce sur twitter : La #RSE procure un gain de performance moyen de 13% aux entreprises engagées.

Ce chiffre dont j’imagine tous les chefs d’entreprise rêvent m’a interpellé j’ai donc lu le rapport.

On pourrait débattre de la définition de la performance ou la compétitivité : celle qui compte c’est la capacité à faire du profit : L’entreprise est une personne morale de droit privé créée par des associés, employant des salariés, en vue de produire des biens et des services, dans un but lucratif.

La RSE c’est la prise en compte des intérêts collectif (environnemental, social, etc…) autre que l’objectif initial de faire du profit. On regarde comment l’entreprise enrichie ou appauvrie la collectivité dans laquelle est intégrée.

Donc selon les auteurs du rapport le fait de prendre en compte des objectifs autres que la performance directe de l’entreprise permet d’augmenter de 13% cette performance.

C’est énorme comme dirait Fabrice Luchini.

Je me suis fais plusieurs remarques :

Les entreprises depuis qu’elles existent affichent des valeurs RSE elles n'ont pas attendu que l'on invente le terme. On pourrait citer des milliers de sites d’entreprises qui affichent leurs valeurs économiques, sociales, environnementales et culturelles. Exemple : « La mission de l’entreprise est de créer de la valeur contribuant à réduire les coûts d’un client, améliorer la qualité, participer aux efforts de préservation de l’environnement, permettre à des gens de se réaliser à l’intérieur de l’entreprise, développer une manière de travailler plus « humaine », plus libre… Notre mission est vraiment de créer de la valeur et du sens ».

Aussi le discours volontariste sur le RSE est parfois horripilant. Pensons à la fable de Jean de La Fontaine Le Coche et la Mouche

Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,

Et de tous les côtés au Soleil exposé,

Six forts chevaux tiraient un Coche.

Femmes, Moine, vieillards, tout était descendu.

L'attelage suait, soufflait, était rendu.

Une Mouche survient, et des chevaux s'approche ;

Prétend les animer par son bourdonnement ;

Pique l'un, pique l'autre, et pense à tout moment

Qu'elle fait aller la machine,

….coche mouche

Avant de demander plus de reporting, pensons à la/le gestionnaire d’une entreprise de 10 personnes qui chaque mois doit comptabiliser les heures travaillées des employés, les facturations clients, les paies, la comptabilité, le paiement des charges et à qui on va demander de remonter des informations sur sa politique RSE ?

Comme le reconnaissent les rapporteurs : est-ce que les entreprises les plus grosses ont une conscience RSE plus grande que les petites ou est-ce parce qu’elles sont grosses qu’elles ont les moyens de communiquer sur leurs actions RSE ?

Attention à ce que l’intérêt légitime autour de la RSE ne se retourne pas contre ses promoteurs par un excès de volontarisme.

- Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur RSE et performance

    Les actions RSE sont nettement plus médiatisés par les grands groupes. Ces derniers ont aussi plus de travail à ce niveau ! Dans les petites structures, il est souvent plus facile de communiquer avec les responsables et donc de gérer les RSE au quotidien.

    Posté par Laurent, 15 mars 2016 à 11:40 | | Répondre
Nouveau commentaire